Présentez-vous

Nous nous appelons Carole et Gildas, nous sommes un couple français qui adorons voyager! Gildas est ingénieur en informatique et je suis Finance Manager dans une ONG américaine. Nous avons 30 ans tous les deux, nous vivons à New York City et c’est notre deuxième longue expatriation.

Pourquoi avez-vous décidé d’emménager aux USA et plus précisément à New York ? Que fût le déclic ?

Nous vivions déjà à l’étranger: nous étions partis dans une île des Caraïbes, la Dominique, pendant un an et demi dans le cadre de mon travail. A la fin de mon contrat, nous ne souhaitions pas retourner tout de suite en France et nous avons commencé à chercher un nouveau poste. On avait envie d’aller dans un pays anglo-saxon, New York nous faisait un peu rêver mais après s’être renseignés sur les visas, on a assez vite abandonné l’idée et on s’est concentrés plutôt sur Canada et Angleterre.

Au final, une opportunité s’est présentée à nous de manière inattendue, Gildas a été contacté par un chasseur de tête, une société française recherchait des ingénieurs en informatique pour les envoyer en poste au bureau à New York. Quand il a fallu choisir entre Londres ou New York, le choix a été super rapide !

Est-ce que cela a été difficile ? (vie de couple, amis, travail, etc)

Je dirais que notre installation a été plutôt facile. La société de Gildas nous a bien aidé au début et il y a plusieurs collègues français qui ont vécu les même choses que nous à notre arrivée, ils nous ont guidés dans les démarches et donné plein de conseils pour notre installation. C’était rassurant de connaitre déjà quelques personnes en arrivant. En plus, on a eu beaucoup de chance pour notre recherche d’appart, on a trouvé quelque chose très rapidement.

Ma recherche d’emploi a été un peu plus compliquée car m’a fallu commencer par demander une autorisation de travail, ce qui a pris quelques mois. Une fois reçue, j’ai commencé à chercher du boulot mais la rédaction de CV et de lettre de motivation est assez différente de ce que l’on fait en France. Heureusement, j’ai pu assister à une formation donnée par l’ANPE avant mon départ et ça m’a aidée. L’association d’expatriés locale m’a aussi permis d’assister à des conférences d’aide à la recherche d’emploi. J’ai pu trouver un premier job rapidement et j’ai décroché un “vrai” boulot qui me plaisait après quelques mois (6 mois après mon arrivée – ce qui était relativement rapide sachant que la moyenne de recherche pour le conjoint est autour d’un an, voir un an et demi).

Pour les amis, ça a été un peu plus dur. Se refaire un cercle d’amis, c’est assez difficile en soi mais on s’est vite rendu compte que ça l’était particulièrement ici. Bien que ça n’ait pas été notre but initial, aujourd’hui la plupart de nos amis sont français ou étrangers. Nous trouvons un peu difficile de construire des relations profondes avec les américains, on n’a pas vraiment la même vision de l’amitié. Alors que c’est tellement plus facile dès que l’on rencontre des français… Mais on continue notre travail de sociabilisation !

Comment définissez vous la vie quotidienne que vous avez là bas ?

Je travaille énormément la semaine et j’ai en plus beaucoup de transport en commun pour aller au travail (3h par jour A/R) donc ma semaine est assez fatiguante. On essaie quand meme au maximum de profiter de ce que la ville a à offrir. Les soirs de semaine, on assiste généralement a des shows comme du théâtre ou des spectacles d’impro (ça a été la grande découverte pour nous, nous n’en faisions pas avant de venir ici et maintenant on adore!), ou alors on va boire un verre/manger au restaurant avec des amis ou des collègues.

Le week-end, on en profite pour faire des excursions plus longues sur la journée. Il y a tellement à découvrir dans cette ville et aux alentours! Cet été, on s’est fait des excursions d’une journée dans les plages des environs. L’hiver, on profite des services de bus pour aller aux stations de ski proches de la ville, ce n’est pas de la grosse montagne mais c’est quand même chouette pour une journée! Dès que nous avons un week-end long, on essaie de visiter une ville dans un autre état.

Seriez-vous prêt à refaire la même chose si c’était à refaire ?

Oui à 100% ! Nous ne regrettons absolument pas d’être venus ici! Nous adorons notre vie à New York et nous comptons bien y rester encore un moment. C’était vraiment une occasion en or qui vaut largement les tracas et les quelques difficultés rencontrées.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris lorsque vous avez emménagé aux USA ?

Le système du credit score qui régit la vie des américains est quelque chose qui nous a surpris. Alors que l’on nous a toujours répété qu’il fallait éviter de souscrire à des crédits, ici, tout est fait pour encourager les gens à vivre à crédit. Un bon credit score est indispensable pour louer un appartement, trouver un emploi, etc et la seule manière de le construire est de vivre à crédit.

Je remercie Carole et Gildas pour leur interview très intéressante et vous convie à visiter leur site internet duventdanslesvoiles.com.