Il n’y a sans doute pas de jours plus agréables que les jours fériés. Ce n’est pas qu’on se réjouit de ne pas être au boulot, les jours fériés sont tout simplement des rares moments durant lesquels on a l’occasion de faire certaines choses qu’on adore justement faire comme passer du temps, festoyer, et s’amuser avec nos familles et nos amis par exemple. N’importe où dans le monde, les jours fériés arborent cette image d’union et de réjouissance.

Mais dans certains pays, les choses sont plus prononcées que dans d’autres. C’est le cas notamment aux États-Unis. On peut dire qu’ils ne font pas la fête à la moitié. Là-bas, aucun jour férié ne se commémore dans le calme, ou en solitude. Pour l’ambiance, optez pour New York. Voici les jours fériés les plus marquants de ce pays :

Jour de l’indépendance

Le 4 juillet est plus qu’un jour férié aux États-Unis. C’est la commémoration du jour où ils ont officiellement obtenu leur indépendance. Aussi puissant soit-il aujourd’hui, il fut un temps où les USA étaient encore une colonie anglaise. Le pays a dû passer par beaucoup de batailles et notamment des pertes humaines importantes pour être au point où il en est actuellement : un pays où la liberté n’a d’égale que sa suprématie. La commémoration de l’Independance Day est une affaire d’Etat. Rien n’est laissé au hasard ; tout est impressionnant. Le défilé militaire semble afficher un air de démonstration de force et de professionnalisme aux yeux du monde.

Si vous êtes à New York, là-bas il n’y a pas de défilé. Mais il existe un bon moyen pour s’amuser durant ce jour du 4 juillet. La journée, rendez-vous à Long Island ou à Fire Island. Ces plages fourmillent de gens qui souhaitent comme vous être entre amis ou en famille et faire de bonnes grillades en plein air.

Thanksgiving

Célébré le dernier jeudi du mois de novembre, Thanksgiving est un jour férié mémorable aux États-Unis. Cette fête trouve son origine dans la tradition amérindienne. La célébration consistait à l’époque, à remercier Dieu par des prières et toute sorte de réjouissances. Depuis lors, la célébration est devenue laïque, mais elle n’a pas perdu de son côté respectueux. Il est de coutume de s’offrir des cadeaux en Thanksgiving. Thanksgiving est également le jour par excellence pour partager et vivre des instants pleins d’émotions avec les amis et la famille. On se réunit sur une grande table et centré sur la traditionnelle Dinde.

Aux États-Unis, Thanksgiving se fête surtout à la maison où toute la famille décide de se joindre. Le Big Apple est une exception à part, ses rues n’ont jamais été aussi attrayantes. Il vaut mieux mettre le nez dehors au risque de rater de beaux spectacles. Chaque Thanksgiving, les New-Yorkais sortent dans la rue pour assister à la traditionnelle Macy’s Thanksgiving Day parade. À cette occasion, les personnages de dessins animés les plus célèbres vont défiler dans les rues pour ravir les grands comme les enfants.

Le Veteran Day

Commémoré tous les 11 novembre, le Veteran Day rend hommage aux anciens combattants de l’armée américaine. Il est important de préciser que la commémoration concerne les anciens combattants, donc ceux qui ont passé leur vie à combattre pour le pays et qui, jusqu’ici, ont survécu. La date du 11 novembre n’a pas été choisie au hasard. C’est à cette date que la première Guerre Mondiale a officiellement pris fin.

En guise de commémoration, une parade est organisée à New York. Et chaque année, c’est plus de 20 000 personnes qui y participent. À cette occasion, avant que les festivités ne commencent vraiment, quelques minutes de silence sont d’abord observées pour honorer les martyrs. L’essentiel se passe à New York, mais on commémore également le Veteran Day dans toutes les villes des États-Unis. N’importe les places qui témoignent une guerre, les personnalités comme les simples citoyens peuvent y déposer des gerbes. Le Veteran Day est également le moment le plus adéquat pour visiter les musées consacrés à la guerre ou à la défense nationale telle que l’Intrepid Museum ou Grant’s Tomb.

Le Jour de l’an

Comme dans pratiquement tous les pays du monde, le 1 janvier est également un jour férié aux USA. À en juger par la façon dont les Américains célèbrent cette fête surtout à l’occasion de la nuit de la Saint Sylvestre, le jour de l’an semble représenter une chose très importante pour eux : peut-être le renouveau. Se réveiller le matin du 1 janvier ou être debout à minuit du 31 décembre, c’est s’être confié une nouvelle chance de continuer la vie, de pourvoir rester, par la grâce, avec ceux qu’on aime. 

À New York, le jour de l’an s’accueille en fête, mais pas vraiment au lit. Il existe pour cela divers lieux qui vous conviendraient sûrement. La nuit du Saint Sylvestre, Central Park devient un parc nocturne. La journée du 1er janvier, il existe des tas d’activités que l’on peut faire dans cette ville. Vous pouvez par exemple manger au restaurant. À New York, la plupart des restaurants ouvrent leur porte le jour de l’an. L’après-midi du 1er janvier, il est de coutume de sortir prendre l’air dans les parcs ou bien dans les musées.

Halloween

Aux États-Unis, Halloween figure également parmi les jours fériés. Tout citoyen américain a donc le droit de librement le célébrer tous les 31 octobre. À l’origine, Halloween était une fête païenne qui consistait pour l’essentiel à vénérer les morts où il fallait notamment prendre contact avec les esprits. Puis, elle s’est modifiée avec le temps. Halloween est devenue une fête célébrée uniquement et particulièrement pour la grande joie des enfants. En ce jour unique, ils ont le droit de porter des costumes de monstres et puis de partir la nuit demander des friandises en visitant toutes les maisons du voisinage.

Une semaine avant le 21 octobre et déjà que les décorations arborent les magasins et boutiques de New York. C’est également le cas pour chaque maison. À New York comme à travers tous les États-Unis, on constate que les gens adoptent fièrement cette fête. Comme activité, la chose la plus importante à ne pas rater si l’on est New York doit être la grande parade d’Halloween. Elle se déroule à 19 h tapante. Tous les ans, c’est près de 50 000 personnes qui participent à cette parade.

Le Martin Luther King Day

Le Martin Luther King Day est un jour férié consacré à la commémoration de Martin Luther King. Il se célèbre chaque année le troisième lundi du mois de janvier. En 1968, un projet de loi prévoyait de faire de l’anniversaire de naissance de cet homme un congé national, une occasion également de rendre éternelles ses actions. À titre de rappel, le révérend Martin L. King est un militant noir. Il luttait contre la ségrégation raciale. Pendant 12 années, il a lutté corps et âme pour anéantir cette ségrégation. Puis le 4 avril 1968, il fut assassiné. Sa mort crée une onde de choc qui anéanti finalement le racisme qui gangrenait les Etats-Unis.

Martin Luther King est un héros national, pas seulement pour les hommes de couleur, mais pour tous les Américains sans exception. À New York comme dans tout le territoire, les écoles, institutions fédérales, les sociétés sont toutes fermées. New York fait partie des rares lieux où on organise des parades de célébration. Majorettes, écoliers, militaires, pompiers, groupes de jazz, policiers… tous participent !